Comment réaliser sa propre toile sur châssis ?

Régulièrement, on me demande comment je réalise mes propres toiles sur châssis.

Mes créations sont souvent sur des toiles que je confectionne moi-même à partir de tissus récupérés et recyclés, que j’enduis de Gesso. Quand mon tableau est fini, je le fixe sur un châssis en bois.

Je vais donc vous présenter ma façon de concevoir mes peintures en seulement 11 étapes :

Du choix du tissu à l’accrochage du tableau fini.

Étape 1

Choisir un tissu pas trop fin. Il peut être texturé (style Denim par exemple) ou lisse. Évitez les tissus élastiques et synthétiques qui pourraient craqueler et étirer votre toile après application de la peinture.

Privilégiez une toile 100% coton ou lin.

Étape 2

Enduire votre toile avec autant de couche de Gesso que vous le souhaitez pour un rendu plus ou moins épais.

En fonction de la qualité de celui-ci ou bien de sa texture, il sera plus ou moins lisse dès les premières couches.

Je vous conseille de mettre au moins 2 ou 3 couches de Gesso dilué avec un peu d’eau.

Étape 3

Lorsque votre couche de Gesso est sèche, poncer là avant toutes autres applications. En fonction du rendu et de l’adhérence que vous souhaitez pour votre peinture, vous pouvez poncer avec du papier de verre plus ou moins fin. Un papier de verre grossier va vous donner une surface rugueuse, tandis qu’un papier de verre fin, aura un touché plus lisse.

Dans tous les cas, je vous conseille d’utiliser le papier de verre le plus gros en premier, pour aller vers le plus fin.

Étape 4

Avant d’y apposer vos premières touches de peinture, accrochez votre toile sur un support plat. Une planche en bois vous permettra de fixer et de tendre votre future création avec du scotch de peintre et/ou des pinces.

Étape 5

Voici la partie que nous attendons tous.

Peindre !

Étape 6

Quand votre œuvre est achevée et bien sèche, munissez vous d’un châssis composé de plusieurs baguettes et entretoises à assembler, ou bien d’un châssis nu déjà monté et aux bonnes dimensions.

Prenez soin de bien mesurer votre création avant tout achat.

Étape 7

Positionnez la toile sur votre châssis pour évaluer sa position. Tendez la toile sur chaque côté et agrafez temporairement la toile au châssis.

Attention au sens de votre châssis ! La toile ne doit pas être plaquée contre le châssis.

Les châssis ont généralement un bourrelet ou une inclinaison sur le bord, pour ne pas se plaquer contre la toile.

Lorsque votre œuvre semble bien positionnée, tendez la avec un tendeur de toile et agrafez la définitivement.

Étape 8

Si ce n’est pas déjà fait, signez votre peinture où vous le souhaitez. Je fais cette étape après avoir mis ma création sous châssis pour ne pas avoir de mauvaise surprise sur l’emplacement de la signature.

Étape 9

Si vous voulez cacher les bords du tableau, collez des bandes de toiles autocollantes noires ou blanches tout autour.

Étape 10

Et enfin, l’étape qui va magnifier votre œuvre : le vernissage. Vous pouvez utiliser un vernis type aérosol (en faisant bien attention à le projeter de manière homogène et en extérieur bien sûr) ou un vernis liquide. J’ai une préférence pour le vernis liquide que j’applique avec un pinceau bien propre.

Étape 11

Après le séchage du vernis, vous pouvez fixer un système de suspension au dos du tableau. En fonction de sa taille et de son poids, cela peut être de simples attaches ou des pitons vissés reliés par un simple câble en métal ou en fibre.

Il ne vous reste plus qu’à exposer votre chef-d’œuvre à l’endroit qu’il vous plait et en profiter autant que vous voulez.

Ma démarche artistique

Les techniques Aujourd’hui, mes expériences multiples me poussent à utiliser autant les pinceaux que la tablette graphique. En effet, la pluralité des techniques traditionnelles (acrylique,

Lire la suite »